Gouvernement du Québec - Dirige vers l'accueil du Portail santé mieux-être

Conditions de travail

Salaire et avantages sociaux

Le gouvernement du Québec est un employeur concurrentiel. Dans le secteur de la santé et des services sociaux, il est important de ne pas considérer uniquement le salaire horaire comme base de comparaison avec le secteur privé. Les conditions rattachées à ce salaire sont tout aussi importantes, comme le nombre d'heures travaillées par semaine, les avantages sociaux, les congés payés, le régime de retraite et la sécurité d'emploi. Ainsi, les vacances, les jours fériés et les congés pour maladie représentent une rémunération additionnelle, et ce, sans tenir compte des autres avantages offerts. Plusieurs primes peuvent s'ajouter à la rémunération de base, comme les primes de soir ou de nuit, ainsi que les primes d’éloignement.

Les employés qui travaillent à temps complet peuvent notamment bénéficier de :

  • 20 jours de vacances;
  • 13 jours de congés fériés;
  • 9,6 jours de congé maladie.

Pour consulter les échelles salariales des employés du secteur public de la santé et des services sociaux, visite la page Titres d'emploi, salaires et primes Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre. du site du Comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux.

Horaire de travail

Types d'horaires

Plusieurs milieux doivent donner des soins 24 heures par jour, 7 jours par semaine. Le réseau de la santé et des services sociaux t'offre donc l'opportunité de travailler de jour, de soir, de nuit ou de fin de semaine. Des primes salariales ou des congés peuvent être offerts pour certains horaires de travail.

Quant au travail de fin de semaine, le rythme est d'une fin de semaine sur 2. Cependant, dans plusieurs établissements, la réalité est d'une fin de semaine sur 3. Cette condition de travail est compensée par l'avantage d'avoir des congés durant la semaine, ce qui facilite l'accès à des services ou des activités plus difficilement disponibles les fins de semaine.

Pour plusieurs personnes, ce type d'horaire permet de concilier travail et obligations personnelles ou familiales. La majorité du personnel du réseau de la santé et des services sociaux connaît son horaire un mois à l'avance. C'est d'ailleurs une règle de convention collective. Les personnes qui sont appelées à la dernière minute sont généralement des employés à temps partiel et qui ont exprimé une disponibilité additionnelle. Il s'agit d'une démarche volontaire.

Heures supplémentaires

Chez la grande majorité du personnel du domaine de la santé et des services sociaux, les heures supplémentaires ne sont effectuées que sur une base volontaire. Toutefois, des circonstances exceptionnelles peuvent donner lieu à des heures supplémentaires obligatoires pour certains types d'emploi. Cela vise alors des secteurs de soins spécialisés.

Les heures supplémentaires sont associées à une rémunération majorée, ainsi qu'à des primes d'inconvénients, telles que des primes de soir, de nuit ou de fin de semaine. De plus, dans certains milieux, les heures supplémentaires peuvent être compensées en heures de congé pour l'employé qui le désire.

Diversité des tâches

Le travail dans le réseau de la santé et des services sociaux est varié. Pour beaucoup d'employés, aucune journée ne se ressemble grâce à la diversité des diagnostics, des personnes soignées et des techniques de soin utilisées. L'évolution rapide des technologies utilisées, la recherche constante de nouveaux traitements et de nouvelles approches de soins font du réseau de la santé et des services sociaux un milieu stimulant et en constant développement. Dans ce contexte, les établissements du réseau offrent de la formation continue afin de maintenir à jour et de développer les habilités de leur personnel.

Les établissements offrent aussi plusieurs possibilités de carrière parmi une foule de spécialités différentes. Il est donc possible pour le personnel de combler une bonne partie de ses aspirations de carrière sans même changer d'employeur ou de région.

Encadrement professionnel

Le ministère de la Santé et des Services sociaux encourage les établissements de son réseau à mettre en place des programmes d'accueil, d'orientation et d'intégration du nouveau personnel. Dans cet esprit, de plus en plus d'établissements offrent des programmes de préceptorat, de parrainage et de mentorat afin d'assurer un soutien clinique au personnel débutant.

De plus, pendant le cheminement académique, des stages sont très souvent réalisés directement dans le milieu du futur emploi. Les étudiants ont également la possibilité de combler des emplois étudiants, ce qui facilite l'entrée sur le marché du travail.

Les ordres professionnels ou associations sont également une référence de choix pour les nouvelles recrues du domaine de la santé et des services sociaux. Des liens vers ces organisations sont disponibles dans la fiche descriptive de chacune des carrières.

Politique de confidentialité | Déclaration de services aux citoyens | Accessibilité
Gouvernement du Québec - Dirige vers le Portail Québec
© Gouvernement du Québec, 2017